Interview de Laurent Ballesta - 700 requins dans la nuit

11 juin 2018

- ARTICLE

Interview du biologiste Laurent Ballesta dans le ARTE Magazine n° 24 par Augustin Faure

 

Image illustrating article Interview de Laurent Ballesta - 700 requins dans la nuit

Le biologiste marin et plongeur Laurent Ballesta, fasciné par le spectacle d’une meute de centaines de requins dans l’atoll polynésien de Fakarava, en décrypte le fonctionnement dans un film à couper le souffle.

 

Comment avez-vous découvert l’atoll de Fakarava ?

 

Laurent Ballesta :

J’ai eu beaucoup de chance. J’ai toujours été très attaché à la Polynésie, où j’ai vécu presque deux ans. J’y suis retourné en 2014 pour y tourner « Le mystère mérou » pour ARTE, sur le plus grand rassemblement de mérous au monde. Une fois sur place, j’ai découvert qu’à côté des 18 000 mérous se trouvaient 700 requins gris qui attendaient la nuit pour les dévorer. Je n’avais jamais rien vu de pareil. Mais je n’ai pas pu aborder le sujet, car les protocoles scientifiques concernaient uniquement les mérous. Et il faut bien avouer que nous étions, sinon terrorisés, du moins très prudents ! Nous gardions nos distances. Personne n’avait même osé plonger la nuit dans la passe comme nous l’avons fait.

 

Vous êtes parvenu, avec votre équipe, à les filmer au plus près trois ans plus tard...

 

Le spectacle était tel que nous y sommes retournés chaque année. En 2016, nous avons acquis plus de confiance en comprenant que nous n’étions pas des cibles, mais des obstacles pour les requins. Prendre conscience de cela nous a permis des découvertes inédites, qui ont mené à une nouvelle expédition.

 

Que retirez-vous de ces quatre années d’intense observation ?

 

Mon objectif premier était de faire des photos, dont j’ai tiré un livre, « 700 requins dans la nuit » - mon dixième, et celui dont je suis le plus fier, tant arracher ces clichés s’est avéré long et laborieux. J’ai la sensation d’un accomplissement. D’ailleurs, j’y retourne encore cette année, pour le plaisir, et pour finir le travail, en récupérant les données des récepteurs installés dans la passe, étalées sur un an.

 

Propos recueillis par Augustin Faure

 

Sur ARTE  360, plongez au côté des squales, explorez les splendeurs de la passe de Fakarava et vivez l’expédition grâce à 700 requins en VR, deux vidéos en VR réalisées par Manuel Lefèvre