Le Monde - Jacques Mandelbaum: La Régate

3 juin 2017

- REVIEW

"Le film parvient à faire comprendre de manière très subtile ce cercle vicieux de l'amour dénaturé. Il y parvient en se mettant du côté de la victime, en faisant ressentir le dilemme qui étreint le jeune homme. Car Alex comprend la détresse de son père, et lui rend, malgré tout, cet amour pernicieusement prodigué. Alex endure, espère, atténue sa propre haine, suspend le geste de rupture qui consisterait à dénoncer son père. Or, le drame de cette relation, et l'enjeu du film, c'est que rien ne pourra la changer si ce n'est la rupture. Le réalisme, le refus du romanesque et de la psychologie, sont ici garants de la réussite du film."

Image illustrating article Le Monde - Jacques Mandelbaum: La Régate

"Le film parvient à faire comprendre de manière très subtile ce cercle vicieux de l'amour dénaturé. Il y parvient en se mettant du côté de la victime, en faisant ressentir le dilemme qui étreint le jeune homme. Car Alex comprend la détresse de son père, et lui rend, malgré tout, cet amour pernicieusement prodigué. Alex endure, espère, atténue sa propre haine, suspend le geste de rupture qui consisterait à dénoncer son père. Or, le drame de cette relation, et l'enjeu du film, c'est que rien ne pourra la changer si ce n'est la rupture. Le réalisme, le refus du romanesque et de la psychologie, sont ici garants de la réussite du film."

1 Article associé