Le Nouvel Observateur - Florence Raillard: La Désintégration

3 juin 2017

- REVIEW

Frappé par la dérive de Zacarias Moussaoui, le terroriste français du 11 septembre, Philippe Faucon, qui s’intéresse depuis longtemps à la question identitaire, tente d’expliquer dans ce film très ramassé comment l’exclusion et la discrimination associées à un habile endoctrinement peuvent conduire à un islamisme radical. Malgré quelques raccourcis, il évite la caricature et illustre de manière implacable la façon dont la désillusion peut mener à l’autodépréciation jusqu’au rejet d’un milieu, d’une société, d’un espoir. Les étapes de la chute de ces trois jeunes s’enchaînent dans une logique irrésistible grâce à un scénario d’une grande rigueur et à une interprétation d’autant plus remarquable que les comédiens sont des débutants (dont Rashid Debbouze, le frère de Djamel) et des non-professionnels.

Image illustrating article Le Nouvel Observateur - Florence Raillard: La Désintégration

Frappé par la dérive de Zacarias Moussaoui, le terroriste français du 11 septembre, Philippe Faucon, qui s’intéresse depuis longtemps à la question identitaire, tente d’expliquer dans ce film très ramassé comment l’exclusion et la discrimination associées à un habile endoctrinement peuvent conduire à un islamisme radical. Malgré quelques raccourcis, il évite la caricature et illustre de manière implacable la façon dont la désillusion peut mener à l’autodépréciation jusqu’au rejet d’un milieu, d’une société, d’un espoir. Les étapes de la chute de ces trois jeunes s’enchaînent dans une logique irrésistible grâce à un scénario d’une grande rigueur et à une interprétation d’autant plus remarquable que les comédiens sont des débutants (dont Rashid Debbouze, le frère de Djamel) et des non-professionnels.