Sólveig Anspach, carnets de tournage

28 février 2011

- ARTICLE

La réalisatrice de "Haut les cœurs !" et de "Stormy weather" a bien voulu partager avec les internautes son carnet de bord, au fil des jours pendant le tournage de "Back soon", l’histoire d’Anna, mère de famille islandaise qui fait commerce de marijuana. En exclusivité pour Universciné,

Image illustrating article Sólveig Anspach, carnets de tournage
EN DIRECT DU TOURNAGE DE BACK SOON, EN ISLANDE

        Le 25 avril, 2007 Sólveig Anspach a commencé le tournage, en Islande, de son nouveau long-métrage Back soon.

L’histoire ? Celle d’Anna, une mère de famille islandaise qui fait commerce de marijuana comme d’autres organisent des réunions tupperware. Mais, un jour, Anna décide de tout plaquer, de quitter son île glaciale et de vendre son officine…

        En exclusivité pour Universciné, la réalisatrice de Haut les cœurs ! et de Stormy weather a bien voulu partager avec les internautes son carnet de tournage, au fil des jours.

> « C’est l’histoire d’une femme qui vend de la marijuana dans sa cuisine...»

A quelques semaines du tournage, la réalisatrice nous présente, depuis chez elle, à Bagnolet, Back soon, son prochain film.

A voir tout de suite : la vidéo A propos de Back soon

> « Un million pour la moitié des fumeurs d’herbe de Reyjkavik ?»

Sólveig Anspach a co-écrit le scénario de Back soon avec Jean-Luc Gaget, réalisateur de J'ai tué Clémence Acéra.

Didda Jonsdottir qui jouera le rôle d’Anna Halgrimsdottir. Dans le film, celle-ci n'est pas seulement vendeuse de marijuana mais écrit également des poèmes. Dans la vie aussi, Didda Jonsdottir est d'abord poète avant d'être comédienne.

> La belle équipe

A moitié Islandaise par sa mère, à moitié Américaine par son père, Sólveig Anspach vit en France. Pour Back soon, elle a réuni des comédiens du monde entier qui parleront en anglais…et en islandais. Au fil de son carnet de tournage, elle nous présente ceux qui vont participer au film, de Didda Jonsdottir, l’héroïne de Stormy weather, jusqu’aux membres du groupe de rock islandais Minus, en passant par Julien Cottereau, qui jouait déjà le petit frère de Karin Viard dans Haut les cœurs ! 

> Voir la vidéo Solveig Anspach présente l'équipe de Back Soon

> Didda, Sólveig, Hugleikur et les autres

Un article de presse islandais consacré au tournage de Back soon, alias Skrapp ût en version originale.En haut, Krummi, rockeur dans un groupe islandais baptisé Minus. En bas, entre Sólveig Anspach (à gauche) et Didda Jonsdottir (à droite), Hugleikur Dagsson, alias Holli, l'un des personnages du documentaire Reykjavik, des elfes dans la ville (2001) réalisé par la cinéaste pour Arte.

Depuis le tournage du documentaire, celui-ci est devenu un auteur de bandes dessinées reconnu dont les créations sont adaptées et mises en scène, en Islande, au Théâtre national. Il figurera également au générique de Back soon. Il jouera l'un des clients d'Anna. Pour voir un extrait de Reykjavik, des elfes dans la ville : http://www.solveig-anspach.com/documentaires.php

> La ferme du bout du monde

A l’aube du tournage, Sólveig Anspach nous envoie quelques photos de repérage, depuis l’Islande…

« C’est la ferme où nous allons tourner une partie du film. Quant aux oies, elles joueront un rôle essentiel ! J'ai eu du mal à les trouver, à cause de la grippe aviaire. Les plus petites, au premier plan, sont encore des « adolescentes »… Quand j’étais venue en repérage, le troupeau n’était pas assez important. Alors, j’ai demandé à la fermière de faire pondre ses oies. Et voilà le résultat… »

« On est venus faire des repérages ici avec Didda, ce qui nous a permis de mettre en place certaines séquences.

Avec le chef-opérateur, on dessine au fur et à mesure une sorte de story-board sommaire. »

« A un moment, mes personnages emmènent leur oie chez le vétérinaire pour qu'il lui fasse une radiographie... En attendant d'avoir notre oie, nous faisons des essais avec les animaux que nous avons sous la main. Ici, un chat. En fait, on pose le téléphone portable sur la plaque, puis le chat par-dessus et on fait la radio. Ca marche pas mal, non ? »

> Prison break

« Une partie du film se tournera là, dans l’Ouest de l’Islande. C'est dans ce décor que se trouve la prison où nous filmerons, près du Fjord de Grund. Elle s’appelle Hvyabbryggja.

Pour l’instant, 14 détenus y sont emprisonnés. Mais il y a actuellement des travaux pour agrandir l’endroit afin qu’on puisse incarcérer…cinq détenus de plus ! Du coup, ce sera la deuxième plus grande prison d’Islande… »

« A gauche, le directeur de la prison. Je l’avais déjà rencontré au moment de mon documentaire Faux tableaux dans vrais paysages islandais.

A droite, son fils, champion d’haltérophilie. Tous deux joueront dans le film. »

> La princesse...

Premiers essais costumes pour Didda Jonsdottir.

« Marie Le Garrec, la costumière qui a déjà travaillé sur Haut les coeurs! et Stormy weather, nous a rejoints en Islande avec des malles qui débordent de costumes.

Les deux fils de Didda étaient émerveillés devant leur mère en robe de princesse… »

…et son super héros

"C'est le plus jeune fils de Didda. Il jouera également dans le film. Il s'appelle Krummi, ce qui veut dire "petit corbeau" en islandais."

> La vie de Jésus

« Krummi, qui joue dans le groupe de rock islandais Minus. Sur la photo, on ne voit que le haut, mais, en réalité, il est tatoué de la tête aux pieds. Il tiendra bientôt le rôle de Jésus dans la comédie musicale  Jésus Christ super star. Côté musique, on va avoir Sverrir, le plus grand chanteur d'opéra islandais, qui chante dans le film. Et aussi un célèbre slammeur qui s'appelle Erpur. Là, Krummi fait un bras de fer avec Martha la boxeuse, l’un des autres personnages du film. C'est Olafia Hrönn qui joue cette dernière. C'est l'une des plus grandes humoristes islandaises. Elle jouait déjà dans Stormy weather : c'est elle qui donnait des gants à Elodie Bouchez dans une station-service.

Tous deux joueront des clients d’Anna, qui se retrouvent dans la cuisine de celle-ci... »

"Linnéa est une jeune stagiaire allemande qui est venue en Islande avec sa propre voiture. Elle a fait une traversée en mer de quatre jours pour arriver jusqu'ici.  Avec Arni, DJ et également stagiaire sur film, elle est allée dans le Nord du pays chercher nos oies pour les installer dans la ferme où nous allons tourner."

> Jour J moins un…

Le 24 avril, à la veille du premier jour de tournage, un point sur la météo menaçante : « On prévoit de la pluie toute la semaine. Pour la visibilité, c’est toujours mieux que le brouillard… », nous écrit  Sólveig Anspach . Haut les cœurs !

« C’est là, dans l’Ouest de la péninsule, que nous allons commencer le tournage. Il y a un petit port qui sera le décor de la rencontre entre Tomas et Joy (Joy Doyle), une jeune Irlandaise venue rendre visite à son petit ami, Billy, emprisonné en Islande. »

« Joy Doyle, qui vient tout juste d’avoir 18 ans, tenait le premier rôle dans mon court-métrage Jane by the sea que j’ai tourné en 2004 à Cork, en Irlande. »

Pour voir un extrait de Jane by the sea : http://www.solveig-anspach.com/fictions.php

> Le premier jour

« Le premier clap de Back soon, qui s’intitule, en islandais, Skrapp ût…C’était tôt le matin, le 25 avril. C’est incroyable tout ce qu’on a tourné ce jour-là, je n’en reviens toujours pas. Il faut dire que l’équipe bosse très dur, quasi infatigable, qu’il neige ou qu’il pleuve des cordes ! J'ai eu beaucoup de plaisir, et on a aussi beaucoup rigolé, j'avais oublié combien c'est super de tourner... »

" C’est la première scène tournée à Arnastapi : Joy demande à Tomas de la déposer à la prison de Hviabryggja, où son petit ami, Billy, est emprisonné."

« Anna, Joy et Tomas en route vers la prison. »

> Le jeu de l’oie

" A l’arrière du 4x4 du dealer. Depuis le début du tournage, cette oie se prend pour un serpent… Elle doit être un peu sonnée par tout ce cinéma et par la façon dont Didda la manipule, sans aucune crainte, en la saisissant par le cou. »

« Didda fait la connaissance du jars…qui est en fait une oie ! L’équipe a tenu à baptiser, sans mon accord, cette oie qui s’appelle désormais…Sólveig."

> Une oie pas si blanche

«Steffan Hallur est le comédien qui joue le dealer.

Il a deux scènes avec Didda. Dont une où elle débarque dans son énorme voiture avec l'oie : il est terrorisé par ce volatile que Didda manipule comme un revolver.... »

> Bêtes de scène

«C’est une photo de moi prise par Martin Wheeler, qui compose la musique du film.

Je trouve que j’ai l’air un peu folle avec ce grand animal à bois au-dessus de ma tête et cela va plutôt bien avec le ton de Back soon! Et puis, dans ce film, on va avoir beaucoup d’animaux… »

> Reine d'un jour

« Jeudi 3 mai. Jour off. On en a profité pour faire des essais costumes et maquillage avec Didda en princesse. Ca y est : le fantasme de Raphaël, l’un des personnages du film incarné par Julien Cottereau, est en place…

Demain, le tournage reprend. On filme pendant trois jours à l’hôpital. Et on attend l’arrivée de Julien Cottereau qui nous rejoindra très bientôt. »

> L’hôpital et ses fantômes 

«A l’hôpital, avec Joy (Joy Doyle) et Sigurdur alias Siggi (Ingvar). C'était émouvant parce quelque chose s'est noué entre eux, immédiatement, même s'ils sont très différents. Et c'est ce que j'espérais. »

«Joy me surprend par sa maturité. Elle donne des choses très ténues, fragiles et belles. Quant à Ingvar, qui jouait déjà dans Stormy weather, tout roule toujours avec lui. Dans le film, son personnage a une fâcheuse tendance au suicide... Et Joy, qui s'est faite plaquée par son petit ami Billy, se met en tête de le sauver. »

> Good morning Islande!

Julien Cottereau, à son arrivée sur la terre d'Islande...

Il a déjà tourné avec Sólveig Anspach dans Haut les coeurs! dans lequel il jouait le rôle du petit frère de Karin Viard et faisait croire à sa famille qu'il avait trouvé un travail sur un bateau de pêche en... Islande.

Dans Back soon, il sera un étudiant, fan de la poésie d'Anna Hallgrimsdottir, venue en Islande spécialement pour la rencontrer...

> La mer du Nord

« Départ en mer avec Ingvar, Joy et Sigurveig, à la recherche des baleines. En espérant que les Dieux Vikings soient avec nous… »

"Les baleines, vous les verrez dans le film! En attendant, voici Sigurveig, sur le pont. Elle joue le rôle d'une vieille dame qui a perdu un être cher..."

"Ci-dessous, l’ingénieur du son, Steingrimur, en compagnie de sa duettiste Dimitra, qui est grecque. "

> Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi…

« Julien Cottereau endormi, avec le scénario entre les mains…C’était le jour où on tournait la séquence dans laquelle Raphaël, sous l’effet des champignons, voit Anna en Princesse.

Et ce jour là (cette nuit là pour nous), lorsque Didda a descendu les escaliers avec un air de : "Toi, je te veux", toute l'équipe a applaudi ! »

> Sous le soleil exactement

« Formidable journée : soleil radieux et scènes qui nous ont bien fait rire… Malheureusement, c’est déjà la fin du tournage pour Joy et Ingvar. Encore deux jours de tournage à la ferme et puis nous emménagerons dans la maison d’Anna où l’attendent ses clients. »

« Anna (Didda), Raphaël (Julien Cottereau) et le vétérinaire (Olafur Darri). Ce dernier est un comédien très connu en Islande.

Après vérification, le téléphone portable est bien dans le ventre du jars ! »

« Raphaël/Julien et le jars amadoué. »

> La princesse tombée du camion

« C’étaient nos derniers jours de tournage à la ferme…Didda était très en forme après avoir ingurgité un certain nombre de médicaments pour calmer une infection oculaire. »

> Quand j'serai KO

"Malmené par une boxeuse islandaise, Raphaël se croit sur un ring..."

> La petite maison dans la prairie (herbue)

"Nous avons tourné  dans la maison d'Anna Hallgrimsdottir où se retrouvent tous les clients de cette dernière,

en attente de leur livraison  de marijuana.

Nous avons fait de longues journées, parfois plus de 13h.

Résultat, tout le monde était un peu à la masse... Sur la photo, en haut, un "homme élégant" attend Anna."

"Deux autres clients d'Anna : à droite, Erpur, un célèbre slammeur islandais. A gauche, Bob Marley ressuscité..."

> Gare à Garun

Mais qui est Garun? Tout simplement "l'assistante de choc" de Sólveig Anspach, dixit cette dernière.

"Julien (Cottereau) a volé les lunettes de Garun le temps d'une photo..."

   

"Garun, à genoux, joue la doublure de Krummi, le petit frère d'Ulfur"

Sólveig Anspach ( à droite) et Garun, son assistante, dans le même sac...

> Ce n'est qu'un au-revoir...

"Déjà la fin... C'était une belle aventure, pleine de rigolade et d'énergie!"

Après six semaines de tournage, il est temps de quitter l'Islande. Direction :  la région parisienne, l'autre pays de Sólveig Anspach, pour le montage. Aux commandes, Anne Riegel qui a déjà travaillé sur Stormy weather et Haut les coeurs! ainsi que sur deux films d'Anne Villacèque à voir également sur Universciné : Riviera et Petite chérie.

       

DE RETOUR EN FRANCE : REGARD SUR LE TOURNAGE        « C’est l’histoire de mecs qui dorment et qui se font transporter par des femmes dans des brouettes… », s'amuse Sólveig Anspach au sujet de son prochain film, Back soon, qu’elle vient de tourner en Islande. C’est aussi l’histoire d’une mère de famille islandaise qui écrit des poèmes et fait commerce de marijuana. Et celle d’un étudiant qui fait une thèse sur les poétesses islandaises. Ou encore celle d'une jeune fille partie retrouver son amoureux emprisonné au bout du monde.

       Dans Back soon, on croise aussi un «corbeau dépressif» -dixit la réalisatrice-, une boxeuse, un piranha, une fille en sac à dos, une oie et une tribu de consommateurs de substances hallucinogènes… « Quand on a écrit le scénario, avec Jean-Luc Gaget, on voulait faire un film dans lequel on se sente bien », commente la réalisatrice, de retour chez elle, à Bagnolet. Elle n’avait qu’une crainte  : « que cela s’évanouisse au tournage». Dès qu’elle est a posé le pied en France, elle s’est plongée dans les images : soulagement, « c’était toujours là ». Un petit miracle, dit-elle, qu’elle attribue aux comédiens. Il y a Didda Jonsdottir, qui jouait dans Stormy weather et tient à nouveau le premier rôle. « Elle n’a peur de rien ». Et le lunaire Julien Cottereau qui s’est éclipsé du tournage le temps d’aller chercher, à Paris, le Molière de la révélation théâtrale de l’année pour son spectacle Imagine-toi.

Raphaël, l'étudiant en thèse (Julien Cottereau) avec Anna, la poétesse-vendeuse de haschich ( Didda Jonsdottir) et... l'oie.

        Et puis, il y a tous ceux qui n’avaient jamais fait de cinéma et ont rejoint le tournage de ce film (très) habité. La réalisatrice les avait croisés au fil de ses précédents films et de ses pérégrinations sur sa terre natale d’Islande. Parmi ceux-là, Holli, un auteur de bande dessinées déjà au générique de son documentaire Des elfes dans la ville, mais aussi le leader d’un groupe de hard-rock, un directeur de prison ou encore un chanteur d’opéra… « Ils ont tous des tronches », se réjouit Sólveig Anspach. Elle qui aime les acteurs « avec des choses dans leur sac à dos » a été exaucée : « Ils ont osé inventer... Comme ils viennent tous d’univers différents, ils ont apporté leur part de création. Il y a même des trouvailles que je découvre aujourd’hui, en regardant les rushes ».

    Le plaisir est perceptible, tangible, loin du cliché de la « formidable aventure». Plutôt un fil fragile à dérouler, ensemble : « Parfois, je m'interroge sur les raisons qui me poussent à faire du cinéma : c’est si douloureux et si angoissant. Et puis, je me suis souviens qu’on peut être léger. C'est ce que j'ai essayé d'expliquer, dès le premier jour de tournage, à l'équipe». Une équipe avec laquelle la réalisatrice travaillait pour la première fois. "La seule personne que je connaissais vraiment, c'était Marie Le Garrec, la costumière, qui a déjà travaillé sur Haut les coeurs! et Stormy weather.

      Au final, "on s’est bien amusés», dit-elle en évoquant les bricolages de Besti, le chef-opérateur islandais : « Pour la scène où Anna ( Didda Jonsdottir), Joy (Joy Doyle) et Tomas ( Jörundur) sont ensemble dans la jeep, en route vers la prison où est incarcéré le petit ami de Joy, il m'a convaincue d'arrimer la caméra sur le capot, tournée vers eux. On n'a eu qu’à appuyer sur le bouton et à tous courir se cacher ! » La DV, qu’elle utilisait pour la première fois sur un long-métrage de fiction, l’a aussi délivrée de l’angoisse « des bobines qui défilent ». Seule contrainte, le temps. « Six semaines pour tourner, c’est très court. » Voire même « un peu frustrant ». Du coup, elle n’a qu’une envie : repartir. Elle y compte bien. Elle confie : "J'ai déjà commencé à écrire la suite". La saga Back soon est en marche…

Anna ( Didda Jonsdottir), Joy ( Joy Doyle) et Tomas ( Jörundur) dans la jeep.