Télérama - Samuel Douhaire: Coeur animal

3 juin 2017

- REVIEW

" Le premier long métrage, au cadre plus original que son intrigue, tire sa force de ses contrastes. Le décor majestueux de la montagne apparaît comme le miroir inversé des émotions inhibées du héros. Et la vision presque surnaturelle des sommets dans le brouillard tranche avec la description naturaliste en plans serrés du labeur quotidien à la ferme. C'est à la fois excessivement théorique et puissamment incarné grâce à la composition très (et parfois trop) physique d'Olivier Rabourdin. "

Image illustrating article Télérama - Samuel Douhaire: Coeur animal

" Le premier long métrage, au cadre plus original que son intrigue, tire sa force de ses contrastes. Le décor majestueux de la montagne apparaît comme le miroir inversé des émotions inhibées du héros. Et la vision presque surnaturelle des sommets dans le brouillard tranche avec la description naturaliste en plans serrés du labeur quotidien à la ferme. C'est à la fois excessivement théorique et puissamment incarné grâce à la composition très (et parfois trop) physique d'Olivier Rabourdin. "