Jean-Pierre Améris

  • Réalisation

  • Scénario

Anne Wiazemsky : "Les œuvres nous ressemblent"

28 février 2011

Bonus

À propos de Jean-Pierre Améris

Son premier long, Le Bateau de mariage (1992), adapté du roman de Michel Besnier, se situe sous l’occupation. Il livre ensuite des œuvres plus contemporaines tirées de faits divers : Les Aveux de l’innocent (Prix de la Semaine de la Critique à Cannes en 1996) et Les Mauvaises fréquentations (1999).

En 2001, il réunit Sandrine Bonnaire et Jacques Dutronc dans C’est la vie, adapté du livre de Caroline Bottaro; puis, en 2003, Nicolas Duvauchelle et Bernard Campan dans Poids léger d’après Olivier Adam.

Je m’appelle Elisabeth, en 2006, est l’adaptation du roman d’Anne Wiazemsky. L’année suivante, il retrouve Olivier Adam, pour le scénario original d’un téléfilm autour des migrants en souffrance à Calais, Maman est folle, interprété par Isabelle Carré. Même quand il opte pour des sujets traités par d’autres, il se les approprie, les fait siens et crée une œuvre où l’imaginaire (et le mensonge) prennent une place… folle.