Jean-Pierre Darroussin

Premier rôle - Second rôle - Scénario - Réalisation - Acteurs principaux

Biographie

Né à Courbevoie le 4 décembre 1953, soit à un jour et quelques centaines de kilomètres de distance de son futur réalisateur fétiche, Robert Guédiguian, il découvre le théâtre au lycée...

Entré au Conservatoire en 1976 il y fait des rencontres déterminantes, celle de Catherine Frot avec laquelle il partagera les planches du Théâtre du Chapeau Rouge et celle d’Ariane Ascaride avec laquelle il partagera la vedette des films de Guédiguian.

Il fut d’abord voué aux rôles de lunaires, il traverse le cinéma français des années 70-80 (Philippe de Broca, Pascal Thomas, Georges Lautner, Jean-Marie Poiré) avant d’être distribué dans des univers et des rôles très différents ces dernières années (Jeanne Labrune, Jean-Pierre Jeunet, Marc Esposito, Jérôme Bonnell, Michel Munz et Gérard Bitton). Entre temps il y a eu la fidélité à la troupe Guédiguian (14 films de Ki lo sa ? (1985) à L’Armée du crime (2009) en passant par Marius et Jeannette (1997)), le succès au théâtre avec Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri et l’adaptation au cinéma de Cuisine et dépendance (1993) par Philippe Muyl et Un air de famille (1996) par Cédric Klapisch.

Cet homme là peut tout jouer, et même quand il endosse un personnage qu’il semble avoir déjà joué, il étonne encore. Vu la vitesse à laquelle il enchaîne les rôles, on se demande bien quand il a trouvé le temps, après un court métrage (C’est trop con, 1992) d’adapter le roman d’Emmanuel Bove et d’interpréter et mettre en scène son premier long, Le Pressentiment (2006).

Filmographie (4)