Durant deux ans, le réalisateur a placé sa caméra au cœur des plus grands groupes européens agricoles. Au Danemark, en France, en Allemagne, en Espagne, en Pologne, il a filmé les employés, les lieux et les différents processus de production (champs, abattoirs, serres...). Sans commentaires ni propagande, ses images cristallines d'une productivité démesurée nous font rejoindre les descriptions des romans d'anticipation. Un choc esthétique pour une prise de conscience sociale.

 

Grand Prix du Festival international du film d'environnement de Paris, en 2006.

proposé par :

Critiques (4)