"Terreur à l'Opéra" de Dario Argento (1987) Hors quota

Une jeune soprano est traquée par un tueur sadique... Un concentré d’épouvante et de virtuosité, dans lequel le cinéaste italien Dario Argento ("Suspiria") se met à nu. Présenté en version restaurée.

 

Attention ce programme comporte des scènes déconseillées au public jeune ou sensible.

Lors des répétitions de Macbeth, une diva s’énerve contre un oiseau dont les cris perçants la déconcentrent. La soprano s'en prend au metteur en scène, un ancien réalisateur de films d’horreur dont elle juge les idées fumeuses. Mais un accident l’écarte de la distribution. Après quelques hésitations, car l’opéra est réputé maudit, la jeune Betty accepte de la remplacer. Elle reçoit bientôt des menaces et, le soir de la première, un projecteur tombe sur la scène…

Dérangeant

C’est l’un des films les plus personnels et douloureux de Dario Argento. Le personnage du réalisateur, dont le passage à la scène lyrique déclenche les sarcasmes, fait allusion à l’expérience humiliante du cinéaste, auquel on retira la direction de Rigoletto en 1985. Au travers du calvaire de Betty, persécutée par un maniaque qui assassine ses victimes sous ses yeux, Argento aborde le voyeurisme et le sadomasochisme sous-jacents dans son œuvre, au fil de dérangeants déchaînements de violence. Récemment restauré, Terreur à l’opéra impressionne par ses idées de mise en scène, ses mouvements de caméra, sa bande-son et ses extraordinaires décors.

 

Réalisation : Dario Argento

Scénario : Dario Argento, Franco Ferrini

Production : ADC Films, Cecchi Gori Group Tiger Cinematografica, RAI Radiotelevisione Italiana

Producteur : Dario Argento

Image : Ronnie Taylor

Montage : Franco Fraticelli

Musique : Claudio Simonetti

 

Avec :

Cristina Marsillach (Betty)

Ian Charlson (Marco)

Urbano Barberini (inspecteur Alan Santini)

Daria Nicolodi (Mira)

Coralina Cataldi-Tassoni (Giulia)

William McNamara (Stefano)

 

Pays : Italie

Année : 1987