Serge Bozon

  • Premier rôle

  • Réalisation

  • Second rôle

Serge Bozon : "La guerre n'est pas ici un décor donné d'avance, mais une destination"

28 février 2011

Bonus

À propos de Serge Bozon

Il participe, par exemple, à La Croisade d'Anne Buridan et La Révolution sexuelle n'a pas eu lieu de Judith Cahen, Le Doux amour des hommes et Fantômes de Jean-Paul Civeyrac, Les Jours où je n'existe pas de Jean-Charles Fitoussi, La Famille Wolberg d'Axelle Ropert... Il réalise divers courts métrages. En 1995 : La Vérification et 53 Summer Street, puis, en 1998, un premier long autoproduit, tourné en neuf jours, L’ Amitié, dans lequel il raconte la "destinée sentimentale" d’une femme qui cherche à revoir un de ses anciens amants. Un avant goût de Mods mais "exsangue" (dit le réalisateur) et sans la musique qui, essentielle dans sa vie, devient essentielle dans ses films. Il renouvelle sa collaboration avec la scénariste Axelle Ropert avec Mods (2003), une comédie musicale tounée très vite, dans la Cité Universitaire de Paris, avec sa bande d'amis, dans lequel la musique joue un rôle prépondérant et permet aux personnages d’exprimer leurs sentiments. On... Lire la suite